Quelle assurance maladie pour auto entrepreneur prendre ?

Accueil Santé Quelle assurance maladie pour auto entrepreneur prendre ?

Vous êtes autoentrepreneur ou envisagez de vous lancer comme tel. Vous devez savoir que votre statut est formellement différent de celui d’un salarié lambda. Vous devez par conséquent être informé de toutes les implications de ce statut particulier. Vous vous demandez quelle assurance maladie souscrire ? Quelle contrepartie satisfaire en l’occasion ? Que couvre l’assurance maladie ? Ce sont autant de questions auxquelles vous pouvez obtenir des réponses.

Les régimes d’assurance maladie en France

L’assurance maladie pour les travailleurs est incluse dans la protection sociale. Or, dans ce sens, il faut compter environ trois réformes de la sécurité sociale en France.

Avant 2018, les travailleurs indépendants étaient sous le Régime Social des Indépendants (RSI). Ensuite, depuis cette année, ce régime a été remplacé par la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI). Ce nouveau régime (SSI) était d’ores et déjà rattaché au régime général de la protection sociale. Ainsi, l’objectif ultime était d’affilier tous les travailleurs indépendants au régime général. Enfin, à partir de 2020, tout régime de protection sociale d’indépendants évolua vers la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Il faut dire, à partir de là, que la protection sociale (en général) et l’assurance maladie auto entrepreneur plus précisément est un impératif. Du moins, il ne s’agit plus vraiment de choisir. Dès lors que l’autoentrepreneur a fait la déclaration de son activité auprès d’un organisme « accrédité », il est automatiquement mis sous un régime de protection. Pour sa déclaration, il peut se référer au CFE directement ou s’inscrire via une plateforme en ligne. Pour rappel, ce régime inclut son assurance maladie.

L’autoentrepreneur est donc assuré à condition de verser (au moins) des cotisations sociales régulières. Le montant de ces dernières dépend du chiffre d’affaires du travailleur. En fonction de la nature des activités se définit le taux appliqué au chiffre d’affaires, et dont le résultat constitue le montant précis de la cotisation.

La CPAM, l’assurance maladie autoentrepreneur

À l’heure actuelle, la CPAM est comme la garantie première qui s’impose en matière d’assurance maladie autoentrepreneur. Elle profite presque aussi bien aux indépendants qu’aux salariés. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les prestations en nature (de la CPAM) sont identiques pour tous. Il s’agit notamment:

  • des remboursements de médicaments,
  • des consultations et soins,
  • des hospitalisations, etc.

La différence réside seulement dans les prestations en espèces (les indemnités, par exemple). Certaines catégories d’autoentrepreneurs ne peuvent en bénéficier que sous conditions. Par exemple, pour les commerçants et les artisans, les indemnités pour maladie sont soumises à la condition d’avoir au moins 1 an continu d’affiliation.

Les indemnités journalières sont soumises aux trois conditions suivantes:

  • arrêt de travail d’au moins 7 jours,
  • incapacité temporaire d’activité professionnelle pour cause de maladie et,
  • arrêt de travail constaté et prescrit par le médecin traitant.

Il est à préciser encore que les autoentrepreneurs avec une activité libérale ne sont pas éligibles aux indemnités journalières.

Les avantages de la protection sociale via la CPAM sont bien plus conséquents que les exigences et/ou restrictions particulières comme celles évoquées plus haut. La preuve, vous pouvez en faire bénéficier votre conjoint (sous conditions, bien sûr) ainsi qu’à tous vos enfants mineurs.

En complément de celle-ci, il est tout de même judicieux de souscrire une mutuelle santé  pour un meilleur remboursement des différents frais qui peuvent parfois s’envoler, notamment en optique ou dentaire.

L’assurance maladie vous épargne-t-elle de souscrire à une assurance professionnelle ?

La maladie n’est pas le seul risque auquel les professionnels peuvent être confrontés. En dehors de l’assurance maladie, elles doivent également souscrire à une assurance professionnels en vue de se prémunir de certaines insécurités et d’assurer la pérennité de leur entreprise. 

L’assurance professionnelle est une notion qui regroupe toutes les garanties auxquelles un professionnel peut souscrire pour contrer les risques liés à son activité. C’est une obligation légale pour les entreprises spécialisées dans les domaines du droit, de la comptabilité, de la santé, de l’assurance, du voyage, et de l’immobilier. Cependant, elle est vivement recommandée aux autres sociétés, car elle peut leur procurer d’énormes avantages.

En effet, ces dernières pourront être en mesure de faire face aux aléas pouvant générer de lourdes conséquences financières grâce aux garanties dont elles vont bénéficier.

L’assurance professionnelle peut également intervenir pour :

Au final, les entreprises ont plus d’avantages à souscrire à une assurance professionnelle qu’à se limiter à une assurance maladie.

Si vous recherchez une assurance transparente et à laquelle vous pouvez entièrement faire confiance, vous pouvez vous tourner vers Allianz.fr, l’un des assureurs les plus surs en France.

Quels sont les avantages d’une banque en ligne ?

Les établissements bancaires en ligne connaissent de plus en plus de succès auprès des...

Comment rédiger une lettre de résiliation de contrat d’assurance auto ?

Vous souhaitez changer d'assureur, ou tout simplement rompre votre contrat ? Sachez que l'assurance...

Quelle assurance voyage prendre pour un tour du monde ?

En France, la plupart des compagnies d’assurances proposent des forfaits spécialement conçus pour les...

Que dit la loi hamon sur l’assurance habitation ?

Mise en vigueur le 1er janvier 2015, la loi Hamon est venue assainir la...

Comment faire le calcul d’une assurance emprunteur ?

Si vous souhaitez contracter un prêt auprès d’un établissement bancaire, il est recommandé que...